Les Bel Canto


Le groupe change de nom à la fin de leur carrière pour celui des Kanto.
Cet ensemble de Québec a vu le jour au début des années soixante. Les membres fondateurs en ont été Claude Falardeau, Aurèle et son frère Guy Bolduc : trois guitaristes. Ils ont fait leurs débuts avec Marcel Lebel, batteur. René Letarte joignait le groupe un an plus tard. Lors de leur démission, Marcel et Guy ont été remplacés par André Fortin de Jonquière et Pierre " Moustique ou Mousse " Paquet de Québec.

Leur premier quarante-cinq tours est paru en 1964 sur étiquette Première. Ils connaîtront leurs premiers grand succès avec leur composition Découragé et la chanson Feuille de gui de Jean-Pierre Ferland ; deux côtés d'un même disque à la tête des palmarès. Surnommés les " Seigneurs Nouvelle Vague ", en plus d'obtenir le prix qualité sur disques, en 1969, ils sont élus Groupe de l'année. Ils se sont produits sur les plus grandes scènes du Québec d'alors : Comédie canadienne, Place des Arts et les cabarets les plus en vogue. En 1970, ils étaient invités pour deux semaines à l'Exposition universelle d'Osaka, au Japon.

Les Bel Canto produisirent quatre albums authentiques dont la plupart des chansons sont des créations originales ainsi qu'une vingtaine de quarante-cinq tours dont la majorité occupèrent les premières positions des palmarès de l'époque. Une Croix sur mon Nom, Quand Reviendras-tu?, Bonsoir à Demain, Seul, Coui-coui, ne sont que quelques titres à succès dont René Letarte (d'Antoine), bassiste et parolier du groupe, a signé tous les textes.

Diverses compilations ont été réalisées depuis la dissolution du groupe survenue en 1971, mais un nouvel album est récemment paru sur le marché sous le titre : Les Bel Canto, Nos préférées (Mérite 22-947). Une sélection de leurs meilleures réalisations selon un choix unanime des cinq membres du groupe. Une biographie est actuellement en cours de rédaction. Les Bel Canto n'ont effectué qu'un seul retour sur scène, à l'aréna de Saint-Jérôme, en 1985.

Le groupe change de nom à la fin de leur carrière pour celui des Kanto.